UN PEU DE BD…

Publié le par Ludo Z-Man

L’une des lectures conseillées pour Halloween, c’est évidemment de se replonger dans les EC Comics et dans la célèbre collection Tales from the Crypt et ses courtes histoires macabres, qu’on connaît plus en France par le biais de ces transpositions cinématographiques (le Creepshow de George A. Romero, que beaucoup estiment raté, mais pour lequel j’ai une grosse affection nostalgique, notons que bizarrement ce furent les anglais qui, les premiers, adaptèrent ces histoires courtes, souvenons nous des films à sketches du regretté Freddie Francis) et télévisées (la fameuse série homonyme produite par HBO, parfois inégale, mais irrésistiblement sympathique).


Rappelons que l’influence de ces comics d’épouvante et d’horreur fut considérable, sans doute aussi à cause de leur interdiction suite à l’institution du Comics Code, destiné à la protection des jeunes américains susceptibles d’être pervertis par ces publications sordides. Interdiction qui permettra aussi à leur créateur Bill Gaines à fonder avec Harvey Kurtzmann, le magazine MAD, autre pilier de la bande dessinée nord-américaine.

 

Se replonger aujourd’hui dans l’univers visuel des Tales from the Crypt, Haunt of Fear et autres Vault of Horror est un petit bonheur…

cliquez pour voir les couvertures

Puisqu’on cause bandes dessinées, j’en profite pour saluer ici la création du forum Elviland consacré aux petits formats édités par Elvifrance, la célèbre et sulfureuse maison d’édition française qui édita de nombreuses histoires d’horreur, amenant dans nos rayons de littérature de gare, un univers à mi-chemin entre les comics horrifiques et les fumetti italiens. Souvent agrémentées d’érotisme, voire de pornographie très déviante, les BD Elvifrance sont un équivalent en BD des séries Z et des films d’exploitation qu’on aime tant. 

 

Tant qu’on y est, vous avez sans doute entendu parler de la vente aux enchères de la collection de Jean Pierre Dionnet, et voici un lien pour une vidéo d’une interview ou Dionnet parle de sa collection. Si vous êtes lecteur de ce blog, vous faites aussi peut-être partie de ces gens pour qui la personnalité de Jean Pierre Dionnet a une place dans la constitution de votre cinéphilie, ça devrait donc vous intéresser.

 

Et enfin, cette semaine, c’est les dix ans de Mauvais Genres animée par Francois Angelier et son équipe et vous pouvez écouter ça sur le site de France Culture, l’émission en soi n’a rien d’exceptionnel, mais c’est toujours bien de redire que j’espère que ça durera comme ça encore longtemps.

Commenter cet article